fbpx
5 Façons d’ajouter du collagène dans votre régime

5 Façons d’ajouter du collagène dans votre régime

Pour maximiser les bienfaits de la consommation de collagène, il faut s’assurer que l’alimentation est abondante. Principalement présent dans les aliments complets tel que les fruits et les légumes, il existe nénamoins plus de sources de cette protéine bénéfique pour la santé que vous ne pourriez l’imaginer.

Voici six façons simples d’augmenter la quantité de collagène dans vos repas :

1. Aliments riches en vitamine C

La vitamine C est un élément de base essentiel pour la production de collagène. La consommation de fruits et légumes riches en vitamine C améliore donc directement le fonctionnement de l’organisme. Les aliments les plus riches en vitamine C comprennent des fruits tels que les agrumes, les fraises et les tomates, ainsi que des légumes tels que les légumes aux feuilles vert foncés, les poivrons et les pommes de terre.

2. Blancs d’œufs

Composants majeurs du collagène, les blancs d’œufs sont un excellent complément à votre alimentation. Avec une offre infinie de recettes d’omelettes aux blancs d’œufs, il est facile de bien commencer la journée, surtout si vous ajoutez beaucoup de légumes sains.

3. Bouillon d’os

Très présent dans le monde de la diète cétogène, il suffit de mélanger des os avec de l’eau et de les faire mijoter assez longtemps pour en extraire le maximum de nutriments. Rempli de collagène, d’acides aminés et de plusieurs autres nutriments, le bouillon d’os peut être préparé en vrac et congelé pour que vous puissiez en profiter pendant des mois. Assurez-vous simplement d’obtenir des os de la meilleure qualité possible pour maximiser les nutriments disponibles.

4. Avoine

Ajoutez une dose supplémentaire de collagène à votre petit-déjeuner en l’ajoutant à votre avoine matinale. Préparez simplement votre recette préférée, ajoutez une seule cuillère juste avant de servir, et savourez.

5. Smoothie

Qui n’aime pas commencer la matinée avec un délicieux et nourrissant smoothie pour le petit déjeuner ? Rendez le vôtre encore plus sain en y ajoutant du collagène. Il suffit de mettre une seule cuillère dans votre mixeur, comme dans cette savoureuse recette :

3 Légumes verts que vous jetez sans le savoir

3 Légumes verts que vous jetez sans le savoir

Saviez-vous que chaque jour, des millions de personnes perdent une grande partie des vitamines contenues dans les légumes en débarrassant ceux-ci de leur têtes, tiges ou graines comestibles.

En effet, de nombreux légumes détiennent de nombreux nutriments et antioxydants dans ces parties que nous jugeons comme non comestible. Nous allons donc vous présenter comment réintégrer ces aliments à votre alimentation et tirer profit de leur bienfaits nutritionnels.

1. Tiges de brocoli

Les fleurons ne sont pas la seule partie d’une tête de brocoli que vous devriez manger. Lorsque l’on enlève la dureté extérieure, les tiges de brocoli ont une tendreté proche de celle des asperges, et une saveur plus sucrée que leur tête florale.

Mieux encore, elles regorgent de vitamine C, qui intervient dans d’innombrables processus corporels, dont la synthèse de la carnitine, un composé nécessaire à la combustion des acides gras dans les muscles. Les tiges de brocoli ne sont pas seulement une merveille d’un seul coup, elles sont aussi une source d’acide folique, de potassium et de manganèse.

Comment préparer les tiges de brocoli ?

Après avoir coupé les fleurons, utilisez un éplucheur de légumes ou un couteau aiguisé pour enlever la couche extérieure dure de la tige de brocoli. Coupée en fines tranches, la tige est parfaite pour les sautés, les soupes, les œufs brouillés et les plats de pâtes. Vous pouvez également déchiqueter la tige pelée et l’utiliser crue dans les salades et les plats cuisinés. Une fois coupée en lanières, la tige de brocoli est un moyen nutritif de prélever des trempettes.

2. Feuilles de betteraves

La betterave est le parfait légume deux en un : Les bulbes et les fanes sont à la fois comestibles et nutritifs. Jetez ces légumes verts légèrement amers et vous vous débarrasserez d’une grande quantité de vitamine A, de vitamine C et de vitamine K.

Une simple tasse de fanes de betterave fournit presque deux fois la quantité quotidienne recommandée de vitamine K, un nutriment nécessaire à la coagulation du sang et au métabolisme des os. Et ne négligez pas les légumes verts comestibles que l’on trouve sur les radis. Ils peuvent eux aussi augmenter la valeur nutritive de votre alimentation.

Comment préparer les feuilles de betterave ?

Utilisez les feuilles de betteraves dans des plats tels que les salades, les pâtes et les frittatas comme vous le feriez pour d’autres légumes à feuilles comme les épinards et les bettes à carde. Pour un plat d’accompagnement nutritif et délicieux, essayez de faire sauter doucement un lot de feuilles de betteraves avec un peu d’huile d’olive et de l’ail.

3. Fanes de carottes

Les carottes, avec leur fort taux de vitamine A, devraient faire partie de votre alimentation. Quant aux fanes, pourquoi les jeter ? Non, elles ne sont pas vénéneuses. Les fanes des carottes sont parfaitement comestibles et ont un goût agréable qui rappelle le persil.

Des recherches suggèrent également que les fanes de carottes ont une forte teneur en antioxydants. Ces légumes verts contiennent probablement des nutriments essentiels comme la vitamine K que l’on trouve dans d’autres légumes verts.

Comment préparer les fanes de carottes ?

Hachez une poignée de fanes de carottes et ajoutez-les aux salades de tous les jours, ou utilisez-les comme une herbe, par exemple le persil dans les soupes, les salades de céréales et les salades de haricots.

Essayez également de les utiliser comme légume vert principal dans les sauces telles que le pesto, les chimichurri ou la salsa verde que vous utilisez sur les viandes et les légumes grillés. Vous pouvez également conserver les tiges pour préparer un bouillon de soupe maison.

Reference :

  1. Johnston, C. S., Corte, C., & Swan, P. D. (2006). Marginal vitamin C status is associated with reduced fat oxidation during submaximal exercise in young adults. Nutrition & Metabolism, 3(1), 35.
  2. Nehir El, S., & Karakaya, S. (2004). Radical scavenging and iron-chelating activities of some greens used as traditional dishes in Mediterranean diet. International Journal of Food Sciences and Nutrition, 55(1), 67-74.
  3. Burri, S. C., Ekholm, A., Håkansson, Å., Tornberg, E., & Rumpunen, K. (2017). Antioxidant capacity and major phenol compounds of horticultural plant materials not usually used. Journal of Functional Foods, 38, 119-127.
  4. Uwitonze, A. M., & Razzaque, M. S. (2018). Role of magnesium in vitamin D activation and function. The Journal of the American Osteopathic Association, 118(3), 181-189.
  5. Kugler, F., Graneis, S., Schreiter, P. P. Y., Stintzing, F. C., & Carle, R. (2006). Determination of free amino compounds in betalainic fruits and vegetables by gas chromatography with flame ionization and mass spectrometric detection. Journal of Agricultural and Food Chemistry, 54(12), 4311-4318.
  6.  5 health food you should stop throwing away