Que prendre comme supplément pour la musculation ?

Que prendre comme supplément pour la musculation ?

Pour la pratique de la musculation, une bonne alimentation suffit amplement pour un débutant. Cependant les compléments peuvent toutefois représenter un certain intérêt, pour COMPLÉTER une alimentation déjà irréprochable, ou même pour des raisons pratiques et économiques. Dans ce cas les compléments alimentaires qui me semble les plus intéressants à prendre sont :

  • le ZMA (zinc, magnésium, melatonine) et les Oméga 3 : ce combo est essentiel pour la sécrétion hormonale de testosterone (hormones androgènes et fortement anabolique, donc intéressante pour la musculation)
  • Les protéines en poudre de type WHEY isolate et native : l’intérêt de ce supplément est d’avoir un apport important en protéines à des moments stratégique de la journée (ex: après l’entraînement). De plus son absorption rapide facilite son assimilation. Remarque : la protéine en poudre peut facilement être remplacé par de la viande comme du blanc de poulet et du thon.
  • La créatine monohydrate : elle permet la prise de force et donc facilite l’intensification de l’entraînement, et donc permet une meilleure réponse anabolique de l’organisme ( meilleur hypertrophie musculaire ). Il est préférable de prendre la créatine pendant les repas pour une meilleure assimilation. Il ne faut surtout pas la prendre avant l’entraînement car elle a un effet hypoglycémient, ce qui dégrade la qualité de l’entraînement. Remarque : la créatine est présente en quantité dans la viande rouge, il est donc pas obligé de se supplémenter en créatine si on a les moyens d’acheter de la viande.
Les régimes miracles pour perdre du poids

Les régimes miracles pour perdre du poids

Ce que je m’apprête à te révéler n’est pas très bon pour mes affaires. Ni pour celles du fit game… même si ce n’est pas la première fois que je le dis.

Les régimes ne sont rien d’autre qu’un traquenard. Destiné à te faire perdre et reprendre du poids. Encore et encore… pourquoi? Pour la modique somme de 20 euros par mois – et oui, ils sont malins!

L’énorme problème de ces régimes? Ils ne t’expliquent JAMAIS pourquoi ce qu’ils te proposent fonctionne – à juste titre. Si tu le savais, tu n’aurais pas de besoin de leurs services – et in-compétence.

Ils inventent des « techniques » « révolutionnaires » comme les points chez WeightWatchers, les repas à domicile chez les autres…

Tout ça dans le but de te faire payer encore et encore, tout en culpabilisant sur ce poids que tu n’arrives pas à perdre.

Je vais te donner le « secret ». Comment perdre du poids?

Le secret, c’est qu’il n’y a pas de secret.

La « recette » est connue depuis très longtemps, mais tout le monde cherche à l’ignorer, à trouver quelque chose de plus facile, plus gourmand… Sauf qu’à faire ça, on s’y perd.

Aller, je te donne la réponse à une industrie qui pèse plusieurs millions – milliards?

Petit déjeuner: une omelette. 2–3 œufs, du lard, des légumes.

Pour changer: des pancakes au flocon d’avoine.

Midi et soir: combo gagnant: viande, féculent complexe et légumes.

Quelques idées:

  • Poulet, quinoa, épinard
  • Viande hachée, riz brun, brocolis
  • Thon, haricot rouge, maïs

Pas de grignotage. Que des boissons à calories nulles: eau, café, thé

Ce n’est en aucun cas un régime. C’est une somme de repas sains.

La difficulté? Aucune. Mais c’est bien moins sexy que tout ce qu’on te vend à la télé, ça c’est sûr.

Les bons conseils nutrition à adopter

Les bons conseils nutrition à adopter

Découvrez une liste de bons conseils nutrition à adopter dans vos futurs repas qui vous feront passer à la vitesse supérieure.

1. Prenez le temps de manger,

dans le calme, mastiquez bien chaque bouchée pour amorcer une bonne digestion. Faites de chaque repas un moment de convivialité !

2. Optez pour des repas végétariens

1 fois par jour en remplaçant les produits d’origine animale par des légumineuses : légumes secs, lentilles, pois chiches… Ils sont riches en fibres, minéraux et vitamines qui en font des aliments de choix pour un bon transit et une satiété longue.

3. Instaurez une collation saine dans l’après-midi.

Les études le prouvent, les personnes qui « goûtent » réduisent de plus de 25% leur apport calorique du dîner car elles ne subissent pas de variations importantes de la glycémie. Optez par exemple pour une boisson avec une poignée d’amandes + un fruit frais ou une galette de sarrasin avec un peu de miel ou de sirop d’agave.

4. Faites-le plein de fruits et légumes frais ! Associez recettes crues et cuites pour bénéficier au maximum de tous leurs antioxydants qui protègent des radicaux libres responsables du vieillissement prématuré de nos cellules.

5. Faites place aux aliments naturellement détoxifiants :

sarrasin, artichaut, crucifères, pomme, pamplemousse, pruneaux, tofu, banane, avocat… L’idéal étant d’en avoir au moins 2 chaque jour pour renforcer leurs effets.

6. Commencez la journée avec un jus de citron pressé à jeun dans un peu d’eau à température ambiante. Bien que son goût soit acide, le citron reste un aliment alcalin qui va illuminer votre teint et détoxifier votre corps dès le lever.

À votre santé !

Quelle est la différence entre « diététique » et « nutrition » ?

Quelle est la différence entre « diététique » et « nutrition » ?

Ces deux mots sont employés souvent à tort et à travers, souvent l’un à la place de l’autre. Mais que signifient vraiment les mots « nutrition » et « diététique » ?

Diététique = diète ?

Beaucoup de personnes associent souvent le mot « diététique » à la « diète ». Or diète est un mot de médecine (du latin médical dioeta) qui désigne soit « un régime alimentaire prescrit par un médecin », ou bien « l’abstention momentanée, plus ou moins complète de certains aliments, sur prescription médicale » (d’après le Robert). Du coup, le mot « diététique », est presque toujours rattaché au mot « régime », donc associé à des contraintes et aux maladies. Or ce n’est qu’un seul des sens de « diététique ».

Diététique = règles de l’équilibre alimentaire, liée au bien-être

L’autre sens – pourtant courant ! – du mot diététique désigne « l’ensemble des règles à suivre pour une alimentation bien équilibrée » (d’après le Robert). Ces règles sont des règles d’hygiène alimentaire. Leur objectif est de permettre le maintien du meilleur niveau de santé.

L’hygiène alimentaire passe par la connaissance :
des aliments : leur composition, leur rôle (c’est ce qu’on appelle la science des aliments), mais aussi leur préparation, pour les utiliser au mieux de leur richesses nutritives;
des apports caloriques;
des rations alimentaires adaptées à chacun selon son sexe et son âge;
des coutumes alimentaires locales.

En diététique, on parle d’aliments (pain, carotte, orange lait, poissons, etc.), pas de nutriments.

Quand est-il de la Nutrition?

Nutrition = science, liée à la physiologie

La nutrition (du latin nutrire : nourrir) analyse la façon dont les aliments sont assimilés et transformés par le corps pour qu’il reçoive l’énergie vitale nécessaire et reste en bonne santé.

Il s’agit ici de phénomènes physiologiques, liés au métabolisme du corps. Quand la nutrition n’est pas bonne, on utilise les motscarence, dénutrition, ou malnutrition.

En nutrition, on parle de nutriments, pas d’aliments !

Les nutriments sont les éléments constitutifs des aliments. Les nutriments sont divisés en 2 grandes familles :

les macro-nutriments : les glucides, les lipides, les protéines,
les micro-nutriments (= en plus petites quantités dans les aliments) : les vitamines, les fibres et les oligo-éléments.
Ces nutriments sont les composants des aliments, chacun à dose variable : avec plus de protéines que de lipides ou de glucides dans la viande, les œufs et le poisson ; avec plus de glucides complexes (sucres “lents”) dans les céréales ; ou encore avec uniquement des lipides dans les huiles, par exemple.

Diététique et nutrition : un lien complémentaire?

Il faut utiliser les deux mots, diététique et nutrition, pour couvrir l’ensemble de la problématique liée à l’alimentation. La nutrition pour évoquer les apports physiologiques des nutriments qui la composent et la diététique pour parler des aliments : de leur origine, de leur goût, de la façon de les cuisiner, mais aussi des besoins dont chaque personne a.
Les deux termes sont donc étroitement liés. Mais il faut bien dire que la diététique a une dimension plus large que la nutrition. Elle touche au bien-être, mais arrive aux frontières de la sociologie, de l’agriculture et des notions de plaisir.

Quand on parle alimentation, on parle de pain, de fromage, de fruits, de légumes ; mais pas de glucides, de protides et de lipides ! Ils n’évoquent rien, ils ne veulent rien dire s’ils ne sont pas rattachés à l’aliment.

Une pomme selon la nutrition:
On parlera de sa composition en nutriments. Elle contient : 11,3 g de glucides/100g, 0,3g de protéines/100g, 0,1 g de lipides /100g, presque 2g de fibres/100g pour un total d’énergie de 53 kcal/100g.

Une pomme selon la diététique:
On fera appel aux sens pour décrire cette pomme. On parlera de son aspect (rouge ou jaune), de son odeur, de sa texture (croquante ou molle), de son goût (sucrée, acidulée). On évoquera son origine (du terroir, bio ou pas). Si on peut la manger chaude ou froide. On parlera des besoins de chacun selon son âge et son sexe pour cette pomme.

Top 10 des aliments qui font grossir

Top 10 des aliments qui font grossir

Vous souhaitez prendre du poids rapidement ? Voici un top 10 des aliments qui vous permettront de prendre du poids rapidement.

1 – Des bananes Jus de fruits, smoothies

Sont à privilégier le matin ou au goûter pour vous apporter les vitamines et l’énergie nécessaire pour la journée.

Les fruits sont sucrés naturellement. N’hésitez pas à mixer une banane avec une poire et un citron le matin, le tout mélangé à un yaourt nature, selon vos goûts. Parmi les autres fruits à consommer : la mangue, les cerises, le raisin…

2 – Du maïs

Pour prendre du poids, consommez des féculents ou des aliments naturellement sucrés tels que des pommes de terre, des carottes, du maïs, des betteraves ou encore des pois. On évite en revanche les légumes gorgés d’eau comme les concombre, les courgettes ou les brocolis…

3 – Du poulet

Il est essentiel de consommer des protéines afin de conserver votre masse musculaire. Intégrez donc du thon, de la dinde, du poulet, du poisson et des oeufs dans votre alimentation.

4 – Du guacamole

l’apéritif ou en entrée, n’hésitez pas à étaler un peu de guacamole sur un morceau de pain, ou en accompagnement de votre viande blanche. Vous pouvez aussi vous régaler avec du fromage à tartiner, du houmous et de la crème fraîche.

5 – De l’huile d’olive

Cuisinez en ajoutant un peu d’huile d’olive à vos plats vous permettra d’apporter les glucides nécessaires pour consommer un peu plus de calories. Huile d’olive, huile de colza, de coco ou de tournesol sont donc à avoir dans vos placards. Riches en oméga 3 et 6, ils apportent les acides gras essentiels.

6 – Du pain

A consommer au petit déjeuner, ou pour accompagner votre repas, le pain est parfait pour prendre quelques kilos, surtout si vous le tartinez avec du beurre ou des pâtes à tartiner.

7 – Des fruits secs

En cas de petits creux, n’hésitez pas à consommer des fruits secs tels que des raisins, des amandes, des noix ou des noisettes.

8 – Des barres de céréales

Le matin ou au goûter, les barres de céréales sont parfaites pour celles qui n’ont pas le temps de manger ou qui n’ont pas spécialement faim. En portion individuelle, elles s’emportent partout avec vous. Aussi, si vous souhaitez prendre du poids, il vous faut idéalement trois repas par jour et deux collations, dans la matinée et l’après-midi.

9 – Les fromages

Riches en calories, les fromages vont vous permettre de prendre un peu de poids plus rapidement. Vous allez pouvoir vous régaler en accompagnant une tranche de camembert sur du pain.

10 – De la mayonnaise

Faites-vous plaisir en accompagnant vos plats d’une cuillère de mayonnaise ou de sauce tartare. Riches en calories, elles vous permettront de prendre quelques kilos.

Pourquoi vous perdez du poids mais pas du ventre ?

Pourquoi vous perdez du poids mais pas du ventre ?

Vous perdez du poids mais vous n’arrivez pas à perdre votre ventre ? Cela peut être dû à une multitude de facteurs que nous allons voir ci-dessous.

Voici les raisons principales pour lesquelles vous ne maigrissez pas du ventre :

  • Vous ne faites pas le bon entraînement :

Le meilleur moyen pour tonifier votre ventre et perdre la graisse, c’est de faire des exercices de fitness ciblés. Vous allez créer ainsi des micro traumatismes dans vos muscles qui vont demander plus d’énergie (donc des calories) pour se réparer, et cela peut prendre jusqu’à 2 jours après votre dernière séance.

Le meilleur exercice pour perdre du ventre est le gainage et non le crunch qui augmente la pression intra-abdominale et fait gonfler le ventre.

  • Vous ne dormez pas suffisamment :

De nombreuses études ont montré qu’un sommeil irrégulier peut perturber la physiologie de votre corps.

Lorsque vous ne dormez pas suffisamment, cela peut causer un déséquilibre hormonal et ralentir votre métabolisme.

  • Vous avez des fléchisseurs de la hanche raides :

Quand vos fléchisseurs de la hanche (des muscles qui se trouvent sous les grands muscles abdominaux) fonctionnent correctement ils tirent l’abdomen vers l’arrière en faisant rentrer le ventre, vous donnant un ventre plat et fort.

En travaillant ce muscle, il est possible de réduire et parfois même d’éliminer la graisse du ventre.

  • Votre cerveau n’est pas sur la même longueur d’onde que votre corps :

Il faut programmer littéralement votre cerveau pour faire perdre cette graisse.

Les toutes dernières recherches révèlent que les méthodes mentales subliminales qui ne prend que 3 à 5 minutes par jour peuvent aider les hommes et les femmes à reprogrammer leur esprit et leurs habitudes pour se débarrasser des graisses indésirables au niveau du ventre.

  • Vous êtes stressé :

Un stress physique ou psychologique entraîne la libération de cortisol dans l’organisme. Le cortisol possède une action hyperglycémiante (= il augmente le taux de sucre dans le sang) et a pour but de fournir au cerveau un apport d’énergie suffisant pour faire face aux agents de stress.

La sécrétion prolongée de cortisol, comme dans les cas de stress chronique, provoque progressivement un épuisement des glandes corticosurrénales et de nombreux problèmes de santé, comme la résistance à l’insuline qui peut entraîner de l’embonpoint abdominal.

Les régimes hypocaloriques et les séances de cardio-training intensif sont les sources les plus importantes de stress.