Tout dépend de la mesure de l’efficacité, c’est à dire si il doit s’agir d’une mesure à court terme ou plutôt moyen/long terme.

À court terme, l’outil de mesure le plus efficace (et probablement le seul) pour savoir si un exercice est efficace, c’est votre corps.

Pour pouvoir s’en servir, il faut savoir être à l’écoute de ses sensations. Pour un exercice de cardio, à la fin de cet exercice, quel est votre pouls ? Êtes-vous un peu, moyennement ou beaucoup essouflé ? Lors d’un exercice physique destiné à travailler votre cardio, l’efficacité immédiate se mesure à votre essouflement. Si vous courez 3km et que vous n’êtes pas essouflé, c’est que vous n’avez pas couru assez vite ou assez longtemps.

En musculation, il s’agit de la sensation au niveau du muscle ou groupe de muscle travaillé. Lors d’une séance pour les pectoraux, après l’exercice, sentez-vous vos pectoraux se gonfler, est-ce que vous les sentez se gorger de sang ? Si oui, c’est que l’exercie a été efficace.

À moyen et long terme, les mesures pour déterminer si un exercice est efficace dépend fondamentalement de vos objectifs. Pour certains objectifs (comme perdre du poids), vous ne pourrez pas avoir une réponse immédiate quand à l’efficacité d’un exercice.

L’efficacité d’un exercice sera dictée par vos résultats vers ces objectifs. Si c’est perdre du poids, la mesure hebdomadaire et mensuel de votre poids est le seul vrai repère. Si c’est devenir plus musclé, ce sera vos mensuration, et/ou le taux de graisse de votre corps.