4 raisons pour lesquelles le rameur est un bon entraînement

4 raisons pour lesquelles le rameur est un bon entraînement

Le rameur est de plus en plus populaire depuis une décennie. La combinaison parfaite : Faible impact et dépenses caloriques élevées

Le rameur est un entraînement à faible impact qui convient aux personnes de tous niveaux et même à celles qui ont subi des blessures ou qui reprennent l’exercice. Mais, pour une activité à faible impact, il a une dépense calorique très élevée. La dépense calorique du rameur peut être de 400 à 500 calories par heure (selon l’intensité, l’individu, etc.), ce qui est légèrement inférieur à la course, avec un impact limité sur les articulations.

Le rameur a une dépense calorique nettement plus élevée que d’autres activités à faible impact comme la marche. Ainsi, pour ceux qui cherchent à maximiser la dépense calorique tout en minimisant le stress sur les articulations, l’aviron est un excellent complément à une routine d’entraînement.

Polyvalence extrême

Le rameur permet un entraînement extrêmement polyvalent. Il peut être utilisé pour l’entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT) ou l’entraînement d’endurance. Le rameur améliore la condition aérobique (augmentation du débit cardiaque) et apporte des bienfaits pour le cœur, les poumons et la santé en général. De plus, grâce à l’utilisation des jambes et à la résistance du rameur, il renforce la force et l’endurance du bas du corps. Le rameur thermique offre l’avantage supplémentaire de pouvoir régler la résistance avec précision.

Cela permet aux utilisateurs d’adapter l’entraînement en fonction de la force et de l’endurance du bas du corps ou d’un entraînement aérobique. La possibilité d’ajuster soigneusement la résistance signifie également que l’utilisateur a un contrôle plus précis sur l’intensité de l’entraînement, qu’il s’agisse d’un entraînement d’endurance aérobie en régime permanent ou d’un entraînement par intervalles.

Un entraînement du corps entier

Le rameur utilise environ 85 % des muscles du corps. Alors que d’autres activités cardiovasculaires comme la course, la marche ou le vélo ont tendance à se concentrer sur le bas du corps uniquement, l’aviron est un véritable entraînement pour tout le corps. Dans le mouvement d’aviron, les personnes qui font de l’exercice utilisent environ 60 % du bas du corps, 30 % du tronc et 10 % du haut du corps. Ainsi, l’utilisateur s’engage sur toutes les parties du corps et peut modifier l’intensité et le type d’entraînement en contrôlant la résistance, la cadence (coups par minute) et la force avec laquelle il dirige le coup.

Le rameur est un véritable hybride entre l’entraînement aérobie et l’entraînement de l’endurance musculaire de tout le corps. Les personnes qui s’entraînent peuvent sentir que le tirage du rameur imite la sensation des soulevés de terre et de la presse à cuisse. Le mouvement active la chaîne postérieure, y compris les fessiers, dont beaucoup de pratiquants ont besoin en raison de l’affaiblissement de la chaîne postérieure (fessiers et ischio-jambiers en particulier) qui résulte d’une position assise prolongée.

Le rameur améliore la posture

En bonne forme, le rameur contribue à renforcer le tronc et la chaîne postérieure et améliore la posture. La technique est un élément important de cet avantage car il est essentiel de maintenir le tronc engagé tout au long du mouvement et de l’articulation de la hanche plutôt que de s’arrondir dans le haut du dos lorsque le corps entre dans la prise. Les exercices doivent tenir compte de l’alignement de la colonne vertébrale tout au long de la course pour constater les excellents avantages posturaux que procure un rameur.

Le rameur présente plus que quelques avantages pour les personnes qui font de l’exercice, quelles que soient leurs capacités. Mais avant de l’ajouter à leur routine habituelle, les pratiquants doivent comprendre les bases de la technique du rameur.